dimanche 2 novembre 2008

Woven Hand - Ten Stones

J’ai une bonne et une mauvaise nouvelle. La bonne, c’est que David Eugene Edwards est de retour. La mauvaise, c’est que j’ai beau l’écouter dans tous les sens du poil, Woven Hand n’atteindra jamais le niveau de Sixteen Horsepower.

Moins tendu, moins sanguin, moins viscéral.

Il faut que je m’y fasse : Sixteen Horsepower est mort et enterré.


Petite leçon de psycho de cuisine

Référons-nous à la courbe du deuil de Kübler-Ross pour comprendre mon état actuel. Que nous apprend ce modèle ? Que face à la perte d’un être cher, nous passons par plusieurs stades (la fameuse « vallée des larmes ») avant de pouvoir enfin faire notre deuil et repartir de l’avant. Ces cinq phases sont le déni, la colère, le marchandage, la dépression et l’acceptation.

Le déni : « Non, Sixteen Horsepower n’est pas mort. D’ailleurs, ils continuent, mais ils ont juste changé de nom. Maintenant ils s’appellent Woven Hand. »

La colère : « Si tu dis encore une fois que Sixteen Horsepower est mort, j'te bute. Et j'te bute jusqu’à la mort. »

Le marchandage : « Je vais aller voir Woven Hand en concert, je vais me mettre au premier rang et, entre chaque titre, je vais réclamer American Wheeze ou Haw. Horse Head ou I Seen What I Saw. Burning Bush ou Poormouth, etc. »

La dépression : « Bouhouhou. Je viens de claquer 50 euros pour un festival à la con, à 150 bornes d’ici, pour voir Woven Hand qui n’a même pas joué une seule chanson du répertoire de Sixteen Horsepower. Je ne suis qu’un bon à rien. »

L’acceptation : « Bon, tant pis. Je vais écouter le dernier Woven Hand à mon aise, sans a priori. Advienne que pourra. Et si je n’aime pas, ce n’est pas grave, j’écouterai autre chose. »

Voilà l’état dans lequel je me trouve à l’instant précis. En écrivant ces quelques lignes, je suis juste en train de basculer dans l’acceptation. Ce fut difficile, ce fut long mais j’y arrive tout doucement. Ce Ten Stones, je l’aime forcément beaucoup moins que tout ce qu’a pu faire Sixteen Horsepower. Peut-être parce que j’y cherche des choses que je ne suis pas censé y trouver.

D’ailleurs, ce qui est étonnant, c’est qu’en arrêtant de chercher ce petit détail auquel je voulais tant me raccrocher, d’autres petites choses tout à fait plaisantes se sont enfin dévoilées : une reprise d’un standard de la bossa nova avec Quiet Nights Of Quiet Stars, des guitares venues d’une autre galaxie sur His Loyal Love.

Mais sur la longueur, j’accroche un peu moins. C’est un peu trop posé à mon goût. On dirait même par moments que David Eugene Edwards aurait enfin trouvé la paix intérieure. Or, c’est justement lorsque celui-ci se montre sous son jour le plus torturé qu’il m’impressionne. Même sur Mosaic, l’album précédent de Woven Hand, j’avais frissonné plus d’une fois. Le problème, c’est que sur Ten Stones, il ne m’effraie plus.

Je continuerai donc à écouter Sixteen Horsepower avec la même passion fanatique. Les disques de Woven Hand, eux, je les écouterai plus épisodiquement, juste par plaisir. "Seulement" par plaisir.

PS : J'espère que mon amie Polly ne m'en tiendra pas rigueur. Les opinions, c'est fait pour ne pas être d'accord, n'est-ce pas ? Allez-y ! Crucifiez-moi de vos arguments cinglants !

PSS : Désolé pour le ton "donneur de leçons" du cours de psycho de crise. Mais c'est frustrant de se tenir prêt pendant des années à faire de la gestion de crise et de constater, quand la crise est là et bien là, que tout cela ne sert à rien de rien.


A regarder : The Beautiful Axe (en live)




Les liens

http://www.wovenhand.com/

Sur MySpace

4 commentaires:

Polly Magoo !!! a dit…

Et bien non! Je ne vais pas te crucifier, parce que Ten Stones, en fait...je ne l'ai pas encore acheté (donc c'est moi qui suis à blâmer!!). Autant 16 il ne fallait pas me convaincre, autant Woven Hand, j'attends toujours d'être hyper motivée...J'aime beaucoup Mosaïc...mais si DEE ne nous fait plus peur, alors à quoi bon? Je trouve, en plus, qu'il faut être hyper fort mentalement pour écouter Woven Hand, ce qui n'est pas trop mon cas en ce moment, j'aspire à des morceaux un peu plus légers...Mais je m'achèterai un jour et je te dirai ce que j'en pense...Je tiens pas l'entrée de la cathédrale, non plus ;)

Polly Magoo !!! a dit…

Evidemment je voulais dire "je l'achèterai". Je ne suis pas à vendre. Et si je l'étais je crois que je m'achèterai pas; connaîs trop le produit ;)

AL a dit…

Ben merde alors... Moi qui espérais un petit débat animé

daniel a dit…

Pas convaincu du tout par le dernier album de woven Hand, je suis tout de même allé voir le groupe la semaine dernière ... Et j'ai vu l'un des meileurs concerts de ma vie . J'ai mis quelques photos sur notre blog .
Si vous allez sur cette page et que vous téléchargez les différents lives qui y sont proposés , je pense que vous arriverez à la même conclusion que moi : oui 16 HpW est mort . Et on s'en fout parce que Woven Hand est encore plus puissant .