lundi 16 novembre 2009

Morphine - At Your Service


Il paraît qu'on est censé se souvenir toute sa vie de l'endroit où l'on se trouvait à l'instant où nous avons appris un événement majeur de l'Histoire: la chute du mur ou des tours, le décès du Roi Baudouin, le jour où Daniel Ducarme est devenu ministre de la Culture.

Dans ma bio, on retiendra que je me rappellerai toute ma vie les circonstances exactes dans lesquelles j'ai appris le décès de Mark Sandman, le leader de Morphine qui succomba en 1999 d'une crise cardiaque qui le frappa en plein concert en Italie. A l'époque, avec mon fidèle compagnon Cheveu, passé depuis lors à la postérité grâce à son célèbre coup de poignet, nous nous étions dégoté un petit boulot d'étudiant aux Agences et Messageries de la Presse (l'AMP), dans le Brabant flamand. C'est à cette époque que j'ai appris qu'il existait deux grandes catégories de boulot: ceux où l'on se lave les mains après avoir été pisser et ceux où on se lave les mains avant de sortir Popol. Le job à l'AMP appartenait définitivement à cette dernière.

Chaque matin, on se levait à 5 heures et un apprenti Fangio nous emmenait de Cuesmes à Lot, pour une petite heure de route à bord de sa vieille Daewoo. Notre chauffeur n'était pas le plus doué de la planète. Visiblement complexé dans son rôle de mâle inachevé, il ne supportait pas qu'une voiture le devance sur l'autoroute. Fonçant malgré nous parfois à 180 à l'heure, au son des vieilles cassettes d'Eddy Mitchell de notre hôte, Cheveu et moi serions bien redevenus catholiques si cela avait pu nous éviter de laisser notre peau quelque part sur l'E19.

A l'usine, Monsieur Bolle, le contre-maître, réunissait tous les ouvriers dans un hangar crasseux pour répartir les tâches. Cheveu et moi, nous nous ramassions toujours la table des « invendus »: les magazines périmés qui rentraient de la librairie parce qu'ils n'avaient pas trouvé acquéreur et qu'il fallait classer par titre pour pouvoir les revendre plus tard dans des supermarchés.

Ici, j'entends déjà ton étonnement: « Mais qui va aller acheter un vieux Téléstar? » Les programmes TV ne tombent évidemment pas dans la catégorie des « invendus réutilisables ». On parle ici des magazines de décoration et de bricolage, de mots croisés et d'autres périodiques susceptibles d'être repackagés une fois l'été venu pour des offres promotionnelles du style « 5 magazines pour 5 euros à lire sur la plage ».

En réalité, les « invendus réutilisables » sont, dans 90% des cas, des magazines pornographiques. Quand le gros Bolle nous envoyait à la table des invendus, les premiers jours, on se disait « Cool, on va se rincer l'oeil toute la journée! » Mais après avoir trié et empilé par tas de 20 des milliers de Piss Parade, Juicy Tits ou Fist Party, c'est surtout la nausée qui nous frappait à la vue de ces mêmes blondasses siliconées posant en couverture en train de se raser le minou au Gillette ou occupées à tailler autre chose qu'un crayon.

Un jour, Cheveu rappliqua à la pause pipi avec la DH du matin: « Le leader de Morphine foudroyé sur scène ». En lisant l'article, nous y apprenions que Mark Sandman venait de passer l'arme à gauche. Voilà comment Morphine m'évoquera toujours l'image de ces nanas réduites à un tas de chair censées faire bander le conducteur de la Daewoo qui, le soir aussi, continuait à nous gaver les burnes avec l'ancien chanteur des Chaussettes Noires.

Cette longue introduction pour attirer ton attention sur la sortie d'une double compilation à l'occasion du 10e anniversaire (déjà!) de la mort de Mark Sandman. At Your Service réunit une petite quarantaine de titres inédits, de démos et d'enregistrements live de Morphine qui restituent avec précision l'univers unique du groupe qui signa avec le single Early To Bed une des plus belles odes au strip tease jamais écrites. Pour la petite histoire, le titre de la compilation fait référence aux entrées du groupe sur scène: « We are Morphine, at your service. »

Autour de son sax, de sa basse à 2 cordes jouée au bottleneck, de sa batterie et de la voix un peu ronflante de son leader, Morphine restera à jamais un groupe audacieux et inclassable, d'une intégrité sans la moindre fissure, capable de prestations aussi bluffantes que celle que tu trouveras ci-dessous. At Your Service est un must pour cette fin d'année.



3 commentaires:

crunch a dit…

quel grand groupe c'était Morphine...

Anonyme a dit…

Lire le blog en entier, pretty good

Heptanes Fraxion a dit…

excellement gonzo tout ça !