mercredi 7 novembre 2007

Scission de BHV : récit d'une journée folle

Voilà ce qui arrive quand deux malades mentaux (un certain nkotb et un certain aKa de la Blogothèque) s'emmerdent (un peu) au boulot, suivent un tournant de l'histoire en direct sur le net et pratiquent en même temps le ping pong d'emails. Le résultat donne un récit de ce que aurait pu (dû) être ce mercredi 7 novembre, tristement historique pour nous, les Belges. Mais un récit qui part complètement en couille, parce qu'ici, quoi qu'il arrive, on préfèrera toujours en rire qu'en pleurer.

14h30. Tous les députés sont présents.

14h35. Pieter De Crem prend la parole.

14h36. Pieter De Crem, président de la Commission, précise qu'il n'y aura pas d'interventions.

14h38. La Commission passe au vote.

14h40. Les francophones quittent la salle.

14h42. Le vote se poursuit comme si de rien n'était. Les députés procèdent au vote des propositions d'amendements. La liste est longue...

14h55. Olivier Maingain revient dans la salle, monte sur le bureau du président et fait caca.

15h09. Bart De Wever veut prendre la parole. Il se lève, tire sur ses cheveux, enlève son masque et le public découvre… Patrick Sébastien qui gueule avec un sale accent bruxellois made in normandie : « Surprise, une fois ! »

15h10. Tous les Flamands rigolent un bon coup en se tapant dans le dos et en répétant : « Putain, cette blague, il nous aura fallu 5 ans pour la préparer. On a failli craquer, mais on a bien fait de tenir jusqu'au bout. On leur a bien foutu les jetons à tous ces fainéants. »

15h11. Olivier Maingain remonte discrètement son falzar, appelle sa femme et lui dit « A partir de maintenant, je ne veux plus que les gosses aillent sur YouTube. »

15h12. Joëlle Milquet retire méticuleusement l'Opinel qu'elle vient de planter dans la gorge d'Yves Leterme et lui colle une serviette hygiénique dans le coup pour éponger le sang.

15h13. Déclaration de René Vandereycken : « Les diables rouges aussi, c'était une blague. Qu'est-ce qu'on rigolait dans le vestiaire avec Stijnen après les 4 buts qu'on a pris au Portugal. »

15h14. Alain Courtois demande poliment à Joëlle Milquet s’il peut lui emprunter son Opinel, qu’il s’empresse de planter violemment en pleine poitrine de René Vandereycken en s’écriant « Les supporters savent pourquoi !!! »

15h15. Pascal Vrebos fait son coming out. Ça fait 3 mois qu'il fricote avec Jean-Pierre Jacmin.

1 commentaire:

yannig a dit…

15h15. François de Brigotte déclare "ceci n'est pas une fiction" avant de déchirer sa chemise, face caméra, laissant ainsi apparaître ses tatouages "Patrick Sebastien, mon maître, ma bataille" et "Laurette, reviens!".