mardi 30 septembre 2008

Moulin avant


Je ne suis pas du genre à hurler au génie dès que quelqu’un passe l’arme à gauche. D’ailleurs je n’aimais pas du tout ses derniers albums trop lounge. Je ne lisais plus ses chroniques dans Télémoustique avec autant de plaisir qu’avant, depuis qu’il tirait sur tout ce qui bouge, oubliant parfois le sens de la nuance. Son côté donneur de leçons m’agaçait un peu.

Néanmoins, ça m’a fait un choc quand j’ai appris cet après-midi que Marc Moulin était décédé.

Ses premiers albums étaient divinement bien foutus (à réécouter les Placebo Sessions et le légendaire Sam’ Suffy), ses collaborations avec Aksak Maboul font l’objet d’un véritable culte, les délires de Telex sont toujours incompris trente ans après le crime et son feuilleton radiophonique « Les Tilkin » reste inégalé à ce jour.

Maintenant, on va être assailli sous les hommages, sûrement jusqu’à l’overdose. Et on nous rappellera qu'il a produit Lio ou Chamfort.

En attendant, profitons de ces grands moments.




A regarder
: Placebo (pas l’autre) en live dans les années 70










A regarder
: Telex à l'Eurovision en 1980 (ils avaient terminé bons derniers)



Les liens

Le site officiel : http://www.marcmoulin.com/
La page d'Aksak Maboul : http://crammed.greedbag.com/aksak-maboul/
Aksak Maboul sur MySpace: http://www.myspace.com/aksakmaboul

1 commentaire:

Yv a dit…

C'est un bien bel hommage dont les propos sont mesurés sans tomber dans les violons.

Perso, je n'étais pas un (grand) fan,...