samedi 16 février 2008

Red Snapper : retour inattendu

S'il y a une chose que j'ai retenue de la vie, c'est qu'il faut toujours éplucher minutieusement tous les agendas de concerts de tous les magazines. C'est ce qui m'a permis de voir sur scène des artistes que je croyais morts et enterrés depuis belle lurette, mais qui, presque dans l'anonymat, s'offraient une tournée des bleds les plus paumés du monde. C'est donc comme ça que je me suis retrouvé à un concert de L7 à la salle des fêtes de Malines, à faire des pogos au son de Mudhoney à la Boule Noire à Paris (pas vraiment un bled paumé, mais trois bonnes heures de route quand même), ou encore à me faire asperger de faux sang par les monstres de GWAR à Hasselt. Pour les deux premiers cités, je me souviens aussi très bien de la réaction du vendeur de Rive Gauche, le disquaire de Mons (les connaisseurs apprécieront), toute en délicatesse et souci de la relation clientèle, lorsque nous lui avions demandé s'il vendait des places pour ces concerts : "L7, tu te fous de ma gueule ?" ou encore "Mudhoney, mais faut sortir de chez toi, mon gars. Ils ont arrêté de casser les oreilles de tout le monde depuis au moins 10 ans."

Heureusement, cet analphabète avait tout faux, sa réaction s'expliquant surtout par la frustration d'avoir appris quelque chose d'un client qui avait l'âge d'être son fils.

2008 : rien n'a changé. Je continue de scruter les agendas, même si mon emploi du temps ne me permet plus autant d'escapades qu'à la grande époque. Ce matin, j'étais en train d'expulser quelques fajitas en feuilletant le Mosquito lorsque cette sensation de la pêche miraculeuse me châtouilla de nouveau les tripes :

21 mars : Red Snapper (Halles de Schaerbeek)

Ok, les Halles, ce n'est pas le bout du monde. Mais RED SNAPPER !!! Depuis leur séparation en 2002, je m'étais définitivement résigné à devoir faire l'impasse sur ce groupe qui, des dires de tous ceux qui avaient pu assister à un de leurs concerts, livraient des prestations scéniques dont on ressortait la tête en bas. Quelques albums cultes sur Warp (Prince Blimey, Making Bones, Our aim is to satisfy Red Snapper) ont fait de ce groupe britannique une légende underground, sorte de grand écart entre Portishead, Roni Size et The Cinematic Orchestra. Vite, vite, je ressors mes disques pour réécouter les chefs d'oeuvre. Oh, j'avais presque oublié : mon tout premier vinyle, c'était un maxi de Red Snapper (l'inclassable Some kind of kink), remporté en participant à je ne sais quel concours, bien longtemps avant de pouvoir me payer ma première platine. Pas le temps de m'attarder, vite vite, une recherche sur Google. Et là, c'est l'explosion d'adrénaline qui va faire de ce samedi matin qui avait débuté par une rediff de "Pas de pitié pour les croissants" un grand samedi matin : Red Snapper sort un nouvel album en 2008, toujours dans un style qu'ils qualifient eux-mêmes de fuckoffjazz. Mieux : on peut déjà en écouter deux extraits sur MySpace. Dieu bénisse le samedi matin. Dieu bénisse les cordes vocales de la petite qui m'ont tiré du lit à 8h alors que je rêvais de Justine Hénin en écoutant en bruit de fond son interview quotidienne par Christine Hanquet ("Moi je, moi je, moi je", faudrait lui faire remplir des tableaux de conjugaison à cette petite...) Dieu bénisse la quatrième fajita que je me suis envoyée hier soir en regardant les superstars du catch et qui m'a retenu plus longtemps que prévu aux chiottes ce matin. Dieu bénisse le Mosquito.

Alors maintenant, je vais retourner vaquer à mes occupations, la tête pleine d'étoiles. Et toi, le pote qui es en train d'achever la lecture de ce billet, tu te dis : "Eh merde, il va me faire chier jusqu'au 21 mars, 21h59, pour que je l'accompagne aux Halles. Je vais regarder sur Connections le prix des billets pour Lima, histoire qu'il me foute la paix."
Au fait, la soirée aux Halles rassemblera également Princess Superstar, Coldcut et quelques autres artisans de l'électro.


Les liens :
Une bio sur le site de Matadore, un peu lacunaire : www.matadorrecords.com/red_snapper/
La soirée aux Halles à l'occasion de l'équinoxe de printemps : http://www.halles.be/event.php?id=409

1 commentaire:

Yv a dit…

Mais c'est New Kicks On The Blog les bons tuyaux, mieux que Huggy ;-)

Que Dieu bénisse l'auteur de New Kicks On The Blog :-)